Les frais d’achat d’un immobilier neuf

immobilier neuf

Pour établir les frais d’achat d’un immobilier neuf, il est important de bien prendre en compte l’ensemble des frais liés à l’achat de la maison ou de l’appartement. Par conséquent avant d’acquérir un bien, il faut calculer le prix total du projet ce qui permettra de mieux préparer le plan de financement.

Un achat immobilier se prépare et nécessite la mise au point d’un plan de financement du bien à acquérir. L’établissement de ce plan permettra aussi de comparer le coût d’un achat par rapport au coût d’une location d’un bien du même type. Le prix d’achat d’un logement neuf est la plus forte variable d’ajustement du coût total lorsque vous achetez  et une baisse de prix de 10% permet de gagner plus de 20% sur le coût total. Que l’on achète neuf ou ancien engendrera obligatoirement des frais de notaire. Ces frais s’élèveront à environ 8% du prix du bien dans l’ancien et de 2 à 3% pour l’immobilier neuf. Si vous passez par une agence immobilière, vous devrez également payer des frais d’agence. Ils sont fixés librement par l’agence immobilière et varient d’une agence à l’autre. Les frais d’agence se négocient facilement.

Le  coût d’un prêt pour un appartement ou une maison varie selon le montant de l’apport personnel. Le coût total d’un crédit immobilier dépend de l’apport, de la durée et du taux d’intérêt obtenu. Plus l’apporte personnel est élevé moins il faudra recourir au crédit qui implique des frais supplémentaires. Actuellement, les banques considèrent que le taux d’endettement maximal se situe à 33% du revenu mensuel. Vous pouvez donc facilement calculer le montant qui vous reste pour vivre. Par ailleurs, mieux vaut privilégier une durée d’emprunt la plus courte possible.

En plus du coût des intérêts du crédit bancaire, l’acheteur d’un bien immobilier neuf devra s’acquitter de frais de dossiers variables selon les banques mais qui sont toujours négociables. Comptez entre 500 et 1000 € en plus des frais de garantie (hypothèque, privilège de prêteurs de deniers, etc.) qui peuvent s’élever jusqu’à 2% dans le neuf (1% dans l’ancien). Par ailleurs une assurance de prêt doit obligatoirement être souscrite avec le prêt immobilier. Le coût de l’assurance  prêt est plutôt élevé mais grâce à  la loi Hamon, il est désormais possible de faire jouer plus facilement la concurrence et d’obtenir ainsi une assurance de prêt achat immobilier beaucoup moins chère que celle adossée au crédit.