Les différents appels d’offre de construction

immobilier
Comment trouver le bien immobilier de ses rêves ?
septembre 7, 2020
Appartement neuf
Comment investir correctement dans un appartement neuf ?
janvier 11, 2021
construction

Les appels d’offres sont des procédures appliquées pour générer des offres d’entreprises en concurrence pour des marchés de travaux, de fournitures ou de services dans le cadre de marchés publics. Dans la construction, le principal processus d’appel d’offres vise généralement à contracter avec un entrepreneur pour la réalisation des travaux. Indépendamment de la nature des produits ou services recherchés, le processus d’obtention des offres peut prendre différentes formes.

Appel d’offres ouvert dans le domaine de la construction

Les appels d’offres ouverts permettent à quiconque de présenter une proposition pour fournir les biens ou services requis. En général, un avis est publié, offrant ainsi une égalité des chances entre tous les candidats. En France, la réglementation établit que les contrats soient publiés au Journal officiel. Ceci est particulièrement important car le temps nécessaire pour publier des contrats peut aller jusqu’à 52 jours. Les règlements décrivent également les procédures appliquées pour la sélection des entrepreneurs.

Sur les projets de grande envergure, il peut alors y avoir un processus de pré-qualification qui aboutit à une liste restreinte de fournisseurs appropriés qui seront invités à préparer des offres. Ce type de processus de pré-qualification n’est pas identique à l’appel d’offres restreint.

L’appel d’offres ouvert a été longtemps critiqué pour avoir attiré des offres / manifestations d’intérêt de la part d’un grand nombre de fournisseurs, dont certains peuvent être totalement inadaptés au contrat. Cela peut faire perdre beaucoup de temps, d’efforts et d’argent aux maîtres d’ouvrages ou à leur mandataire. Cependant, ce modèle de sélection met en place la plus grande concurrence, d’où l’avantage de permettre à des fournisseurs nouveaux ou émergents de décrocher des contrats. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.explore.fr.

Les procédures d’appel d’offres restreint

L’appel d‘offre restreint permet uniquement à des fournisseurs de soumettre des offres sur invitation. Le maître d’ouvrage lance l’avis à des entreprises potentielles bien définies, qui sont reconnues par leurs antécédents au vu de la taille, de la nature et de la complexité des prestations requises. Les consultants ou les clients expérimentés peuvent tenir des listes « approuvées » de fournisseurs potentiels, puis examiner régulièrement les performances pour évaluer si ces derniers doivent rester sur la liste.

Les appels d’offres restreints peuvent donner aux clients une plus grande confiance dans le fait que leurs exigences seront satisfaites et devraient réduire les efforts inutiles. Cette procédure est particulièrement appropriée pour les contrats spécialisés ou complexes. Cependant, elle exclut souvent les petits fournisseurs ou ceux qui tentent de s’établir sur un nouveau marché.

La négociation avec un seul fournisseur peut être adaptée aux contrats hautement spécialisés ou pour l’extension de la portée d’un contrat existant. Cela peut réduire les coûts assumés par le maître d’ouvrage en phase de consultation des entreprises. Un appel d’offres restreint permet aussi une implication précoce de l’entrepreneur, mais l’élément concurrentiel est réduit. À moins que la structure de la négociation ne soit clairement définie, il est possible qu’une atmosphère conflictuelle se développe, même avant l’attribution du contrat.

Les appels d’offres en une ou plusieurs phases

En construction, l’appel d’offres en une seule étape est utilisé lorsque toutes les informations nécessaires pour calculer un prix réaliste sont disponibles au début de consultation. Un appel d’offres est lancé aux fournisseurs potentiels, puis analyse des propositions reçues, un soumissionnaire est sélectionné et désigné à l’issue de négociations.

L’appel d’offres en deux étapes est utilisé pour permettre la nomination anticipée d’un fournisseur, avant de compléter toutes les informations nécessaires pour lui permettre d’offrir un prix fixe. Dans la première phase, un engagement limité est convenu pour permettre le début du travail. Dans la deuxième étape, un prix fixe est négocié pour le contrat.