Investir dans l’immobilier neuf avec la loi Pinel

la loi Pinel

L’achat d’un bien immobilier neuf pour louer est un projet intéressant car il permet de constituer un véritable patrimoine tout en bénéficiant d’avantages fiscaux intéressants. En effet, grâce à la loi Pinel un investisseur qui va mettre son bien immobilier en location pourra déduire jusqu’à 63000 euros de ses impôts.

De nombreux investisseurs dans le locatif sont attirés par le dispositif Pinel mis en place en 2014 qui est particulièrement attractif. Il permet de bénéficier d’avantages fiscaux intéressant sur un marché où les taux d’emprunt sont historiquement bas. Le dispositif Pinel accorde une réduction d’impôt de 12 % du prix du logement si le propriétaire le loue six ans, 18 % s’il loue neuf ans et 21 % pour douze ans de location. Elle se détermine en fonction d’un plafond de prix de 5.500 €/m², la base de calcul ne pouvant pas dépasser 300.000 €.  Vous pouvez donc déduire 63.000 € sur douze ans au maximum.

Par rapport au dispositif précédent (Duflot), les conditions du Pinel sont assouplies et vous pouvez louer à un membre de votre famille tout en profitant de l’avantage fiscal. Pour le reste, vous devrez respecter certaines conditions qui tiennent aux loyers et aux ressources des locataires. Alors que le dispositif Duflot ne proposait qu’une seule durée (neuf ans) pour un seul taux de défiscalisation (18 %), la loi Pinel se décline en trois versions pour plus de souplesse et davantage d’économies d’impôts.

Pour une  location de 6 ans l’avantage fiscal s’élève à 12 % du prix du logement, toujours dans la limite du double plafond de 5.500 €/m² et de 300.000 €. Dans ce cas, le montant à déduire de la feuille d’impôts atteint au maximum 36.000 € (6.000 € par an pendant six ans). Pour 9 ans, la déduction fiscale est de 18% soit un montant maximum de 6.000 € par an pendant neuf ans pour un total de 54.000 €. Le plafond de calcul reste fixé à 300.000 € et à 5.500 €/m². Si vous avez choisi au départ de louer durant six ans, vous pouvez parfaitement passer à neuf ans si vous le souhaitez. Pour 12 ans, l’avantage fiscal grimpe à 21 % du prix du logement. Pendant les neuf premières années, la déduction atteint 2 % par an, soit 6.000 €, pour un total de 54.000 €. Les trois dernières années, le taux de la déduction est ramené à 1 % par an.