5 conseils pour investir en VEFA

La garantie de parfait achèvement :
La garantie de parfait achèvement : ce qu’il faut en savoir
septembre 22, 2016
construction publique et privée
Pourquoi confier vos travaux à un spécialiste de la construction publique et privée ?
novembre 6, 2018
investir en VEFA

Investir dans l’immobilier est un placement moins risqué et à long terme plus rentable que les placements boursiers. Mais la situation tendue du marché de l’immobilier permet rarement d’investir dans le neuf en acquérant directement un logement terminé. D’où le succès de la VEFA, ou Vente en État Futur d’ Achèvement, qui tend à se généraliser. Mais quels sont les points importants à maîtriser avant de signer le contrat ?

Que doit-on vérifier avant d’investir dans l’immobilier en VEFA ?

conseils investissement vefaLe choix d’un logement en VEFA exige de se renseigner à chaque étape de son déroulement. Pas question de signer à la légère le moindre document sans information, respect des délais et au besoin, le conseil d’experts.Avant tout engagement : déplacez-vous !
Vous ne devez pas perdre de vue qu’acheter sur plan c’est acheter un logement qui n’existe pas encore. Donc, les premières garanties dont vous avez besoin concernent le logement en lui-même. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier avec le projet de louer, vérifiez que le quartier soit bien situé, proche de toutes les commodités. Anticipez aussi le coût des charges qui vous attend. Une association de défense des locataires peut éventuellement vous aider. Avant d’investir dans le neuf, il est plus prudent aussi de vérifier l’assise financière du promoteur, en consultant les greffes des tribunaux de commerce.

Faites jouer le délai de rétractation

Ca y est, vous vous êtes décidé à investir dans l’immobilier en VEFA ? Vous allez donc signer un premier contrat de réservation.
Faites jouer le délai de rétractation de 7 jours à compter de la réception de ce contrat si vous avez le moindre doute. La rédaction du contrat doit mentionner des éléments importants comme la qualité des matériaux utilisés et la date de livraison prévisionnelle. Prenez contact avec l’association d’information sur le logement de votre département pour vérifier la validité du contrat. Si vous renoncez à votre achat, vous n’avez qu’une lettre de renonciation à envoyer pour récupérez votre dépôt de garantie, après, il sera trop tard.
De la signature du contrat définitif à la livraison
Exigez tous les documents
A la date prévue sur votre contrat de réservation, vous signerez le contrat définitif. Il vous est envoyé un mois avant la signature et vous laisse le temps d’investir dans l’immobilier à tête reposée.  Vérifiez que vous disposez bien de tous les éléments que le promoteur doit légalement mettre à votre disposition chez son notaire (plan détaillé du logement, plan coté et notice technique, règlement de copropriété…).

N’hésitez pas à consulter ces articles dédiés à l’immobilier pour en savoir plus.

Au besoin, faites appel à un professionnel comme un architecte, pour vous aider à investir dans l’immobilier sans redouter les problèmes (défauts de conception, problème de voirie…). Vérifiez aussi que votre promoteur a bien souscrit l’assurance obligatoire pour vous couvrir en cas d’abandon de chantier.

Ne payer rien sans attestation

Avant d’honorer chaque échéance du paiement échelonné prévue au contrat, attendez impérativement l’attestation de l’architecte du promoteur établissant le bon achèvement de la phase des travaux. Au besoin, n’hésitez à vous rendre sur place pour être sûr d’investir dans le neuf sans mauvaise surprise.

Acheter sur plan se prépare et nécessite de s’entourer des bons conseils. Architectes, avocats, associations et collectivités publiques peuvent vous écouter et vous épauler efficacement à chaque étape de votre projet.